Cycle de cinéma brésilien du 17/03 au 08/04/2020

Cycle de cinéma brésilien organisé par le département d’Études Lusophones de l’UPVM

1ère séance : Mardi 25 février 2020 : 17h30/19h30 à la Salle Jean Moulin (MDE)

Casa Grande (2014), de Fellipe Barbosa

Film Casa Grande (2014), de Fellipe Barbosa, durée 1h50, VOST.

Dans le Brésil du début du XXIème siècle, période de progrès sociaux, Jean, fils de l’élite bourgeoise de Rio de Janeiro, prend peu à peu conscience des contradictions qui rongent sa famille et son pays, tandis que ses parents luttent pour cacher leur banqueroute.

 

2ème séance : le 11/03 de 17h30 à 19h30h salle Camproux

La vie comme elle vient (2018) de Gustavo Pizzi

Film La vie comme elle vient (2018) de Gustavo Pizzi (1h38, VOST)

Irène, mère de famille brésilienne, a des journées bien remplies. Entre 4 garçons, un mari rêveur, une sœur au bord de la crise de nerfs et une maison qui prend l’eau, elle tâche de tout orchestrer. Quand son aîné de 17 ans, recruté par une équipe de hand-ball, annonce son départ pour l’Europe, Irène est prise de court : saura-t-elle, avec son optimisme bienveillant, inventer un nouveau quotidien pour sa famille ?

 

3ème séance : le 17/3 à 17h30, Salle Camproux

Nom de code Clemente (Codinome Clemente, 2017)

Projection du film Nom de code Clemente (Codinome Clemente, 2017), Durée du film : 1h40. VOST

  • Carlos Eugênio Paz se rappelle de sa participation à la lutte armée contre la dictature militaire entre les années 1960 et 1980. En utilisant le surnom de Clemente, il participe à l’Alliance Libératrice Nationale et à de nombreuses actions urbaines. A travers son témoignage, les témoignages de ses compagnons de lutte et des images d’archives, la directrice Isa Albuquerque construit un portrait de la tumultueuse période de l’histoire brésilienne et de toute une génération qui a lutté pour la démocratie dans son pays.
     

 

4ème séance : le 08/04 de 17h30 à 19h30 salle Jean Moulin

Tourbillon (Girimunho, 2012), de Helvécio Marins Jr. Et Clarissa Campolina

Film Tourbillon (Girimunho, 2012), de Helvécio Marins Jr. Et Clarissa Campolina,  1h37 - VOST

Dans l’intérieur de l’état de Minas Gerais, au Brésil, Bastu, 81 ans, vit au rythme des fêtes de son village et de ses pensées surréalistes. Un matin, elle découvre son mari mort pendant son sommeil. S’ouvre une période de deuil, marquée par de fréquentes impressions de réapparitions du mort, durant laquelle Bastu se réfugie dans ses souvenirs, mais aussi ses rêves et son envie de vivre.