Charte du département

picto_charte_etudiant

Le département d’Etudes anglophones de l’université Paul Valéry Montpellier 3 adopte collectivement la présente charte dans les buts d’affirmer son engagement en faveur du respect de la dignité des personnes, d’encourager ses membres à prendre soin les uns des autres et en particulier des plus fragiles, et de favoriser la joie, la créativité, la bienveillance et la sérénité mises au service du collectif et de ses étudiantes et étudiants.

Cette charte représente l’ensemble des personnels du département, membres titulaires et non-titulaires, ATER, chargées et chargés de cours, contractuels et contractuelles, doctorantes contractuelles et doctorants contractuels, enseignants et enseignantes du second degré, lecteurs et lectrices, maîtresses et maîtres de conférence, PAST, professeurs et professeures d’université.

 

Article 1 : Principes fondamentaux

Droits des personnes

Le département et ses membres s’engagent à respecter la dignité des personnes qui le composent et à lutter contre toute forme de discrimination dans le recrutement et le traitement de ses personnels.

 

Liberté pédagogique

Le département rappelle le principe fondamental de liberté pédagogique des enseignantes et enseignants du supérieur dans l’exercice de leurs missions pédagogiques. A ce titre, il s’oppose fermement à toute tentative de réguler, contrôler ou limiter le contenu de ses enseignements de la part des composantes, de la Présidence, du rectorat ou du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Il protège et encourage l’initiative, la créativité et le désir pédagogique de ses membres, notamment :

  • En assurant l’élaboration collective des maquettes ;
  • En étudiant les propositions pédagogiques émanant de ses membres ;
  • En protégeant la liberté de choisir supports, objets et méthodes d’enseignement dans un cadre collégialement défini ;
  • En considérant que les fiches de poste contribuent à définir un service sans le limiter.

 

Droit au refus

Le département et ses membres s’engagent à n’exercer aucune forme de pression interpersonnelle dans l’attribution des heures complémentaires, des responsabilités collectives ou d’autres missions réalisées au nom du département. Tout en gardant à l’esprit l’idée d’une répartition équitable des charges entre les membres du département nécessaire à son bon fonctionnement, chacun et chacune reste libre de refuser des heures complémentaires, des responsabilités ou des missions.

 

Respect des personnels précarisés 

Le département et ses membres s’attachent à respecter la dignité et à préserver la santé mentale et physique de l’ensemble de ses personnels, en portant une attention toute particulière à ses membres les plus précarisés. Envers les personnels non titulaires en particulier, le département et ses membres s’engagent à :

  • Communiquer avec la plus grande transparence les règles, délais et contraintes déterminant leur recrutement ou leur reconduction ;
  • Respecter les limitations de service statutaires spécifiques ;
  • Collecter leurs vœux de services au même titre que les personnels titulaires ;
  • Condamner toute forme de pression dans l’attribution des missions d’enseignement ou autres missions et respecter leur droit de refuser toute mission au même titre que les personnels titulaires ;
  • Proposer des ressources pédagogiques en accompagnement des enseignements attribués.

 

Article 2 : Fonctionnement du département

Engagement à visibiliser le sous-encadrement

Le département et ses membres s’engagent à visibiliser le sous-encadrement chronique du département en faisant annuellement remonter à l’UFR les besoins réels en termes de postes de titulaires et en demandant que ces besoins soient transmis à la Présidence et, au-delà, au rectorat et au ministère.

 

Solidarité entre filières et secteurs

Le département et ses membres restent attachés à la recherche constante d’équilibre et de solidarité entre filières et secteurs. Le département et ses membres refusent catégoriquement toute forme de mise en concurrence des filières et secteurs liée à la raréfaction des ressources disponibles.

 

Transparence de l’information

Le département et ses membres s’engagent à favoriser la transparence de l’information dans la communication interne, notamment en cas de négociation avec l’UFR, d’autres composantes et/ou la Présidence ; d’élaboration de nouvelles maquettes et de nouveaux cadres de travail ; de recrutement quel que soit le statut.

 

Réunions de département ouvertes à tous les membres

Le département et ses membres réaffirment leur engagement à convier l’ensemble des personnels titulaires et non titulaires à toutes les réunions de département et à permettre à toutes et tous de débattre sur l’ensemble des questions mises à l’ordre du jour.

 

Article 3 : Bien être et bien vivre au travail

Droit à la déconnexion

Le département et ses membres s’engagent à limiter les communications professionnelles en dehors des horaires d’ouverture de l’université, pendant les weekends et congés universitaires. En particulier, nul ne sera tenu de répondre en dehors des périodes de travail.

 

Respect des congés

Le département et ses membres considèrent le bon repos des agents comme une condition nécessaire du bon exercice de leurs missions. Le département et ses membres sont attachés au respect des périodes de congés universitaires. En particulier, les périodes de fermeture administrative de l’université ne peuvent pas être considérées comme des périodes de correction.

 

Réduction du travail non rémunéré

Le département et ses membres affirment leur souhait de se recentrer sur leur cœur de métier que sont l’enseignement et la recherche. A ce titre, le département s’engage à limiter les demandes de travail non rémunéré auprès de ses membres et à demander la rémunération des missions non rémunérées.

 

Convivialité

Le département et ses membres ont à cœur de garder l’humain au centre de son fonctionnement. A ce titre, le département favorise des moments et des espaces de convivialité propices à la bonne entente de ses membres, à la cohésion du collectif et à l’inclusion des nouveaux et nouvelles collègues.

 

Article 4 : Création d’une mission accueil et médiation

Le département crée une mission accueil et médiation en vue de prendre en charge l’accueil et l’information des personnels nouvellement recrutés, de veiller à l’application des principes de cette charte, de prévenir ou d’apaiser les conflits internes au département et de servir de référent et référente pour les membres du département qui se retrouveraient en situation de vulnérabilité, en particulier les personnels précarisés ou non-titulaires. Cette mission est assurée par deux membres du département. Elle est élective pour une durée de 2 ans reconductible.

 

 

 

La présente charte a été adoptée à l’unanimité par un vote du département le 19/06/2023.
Télécharger la charte_du_departement_detudes_anglophones_v20230619.pdf

 

Ressources à disposition des personnels

Lien externe vers liste de ressources

Dernière mise à jour : 19/09/2023