Relations internationales - études néo-helléniques

Les relations entre le département d’études néo-helléniques (grec moderne) et d’autres sections d’Universités grecques permettent la mobilité d’enseignants et d’étudiants entre la France et la Grèce. La mobilité des enseignants permet à nos étudiants de profiter de l’expérience d’enseignement et de recherche des enseignants – chercheurs étrangers. Des informations plus spécifiques sont données quelques pages auparavant, dans le chapitre sur le fonctionnement du Centre de recherche.

 

Structure - Convention avec

  • L’Université Capodistria d’Athènes
  • L’Université Aristote Thessalonique
  • L’Université Ionienne de Corfou
  • L’Université de Ioannina
  • L’Université de Chypre
  • Convention Campus France à Athènes

 

Financement

  • par les Universités
  • par le ministère de la Culture de l’État grec et de l’État chypriote.
  • par le ministère des Relations extérieures de l’État grec
  • par le Programme Erasmus

 

Durée des séjours linguistiques

  • 1 mois l’été à l’Université de Thessalonique et d’Ioannina - trois mois (pendant l’année universitaire), à l’Université de Thessalonique, de Ioannina, d’Athènes ou de Corfou
  • 1 semestre (pendant l’année universitaire, Erasmus)
  • 1 année universitaire (Erasmus)

 

Protocoles de collaboration scientifiques et co-tutelles de thèses de doctorat

Il faudrait remarquer que les relations de Montpellier III et du département d’études néo-helléniques ont été enrichies depuis 2010-2011 par la signature des trois protocoles de coopérations scientifiques avec l’université Panteion d’Athènes, Ionienne de Corfou et Capodistria d’Athènes, ce qui permet la mise en place des co-tutelles de thèse. En 2010/2011 a ainsi, été signé la première co-tutelle avec l’université Ionienne de Corfou.

 

IFA – Institut Français d’Athènes

Depuis 2007, l’Ambassade de France à Athènes et l’IFA organisent avec le département d’études néo-helléniques un séminaire annuel et deux journées d’informations qui bénéficient d’un grand succès aussi bien dans le cadre des travaux de recherche de la composante néo-hellénique du LLACS qu’en ce qui concerne l’exportation de l’offre de formation de Montpellier III en Grèce.

 

Campus France

Depuis 2009, le département d’études néo-helléniques participe à nouveau aux salons que Campus France organise en Grèce et en Chypre.