Pourquoi apprendre le Grec moderne ?

Le Grec moderne est une langue rare, dont l’apprentissage peut paraître d’un intérêt limité.
Pourtant, bien intégrée dans un projet soigneusement défini, cette langue peut ouvrir des perspectives de carrière :

  1. La Grèce est intégrée à l’Union Européenne depuis 1981 et de nombreuses entreprises françaises, et particulièrement dans la région Languedoc-Roussillon, sont implantées en Grèce.
    De nombreuses possibilités d’enseignement du FLE (Français Langue Etrangère) s’offrent à des francophones qui connaissent le grec moderne.
  2. -les métiers du tourisme, avec de nombreux débouchés vers la Grèce, sont en plein essor.
  3. C’est la langue d’une culture qui se trouve au berceau de l’Europe et qui présente l’intérêt de s’être développée, sans solution de continuité, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours; les aspects les plus récents de cette civilisation restent à explorer et offrent à qui parle le grec actuel un vaste champ de recherche dans tous les domaines.
  4. Le grec est à l’origine d’un nombre très important de mots français ! Il permet de connaître mieux la langue française !
  5. Parce que l’apprentissage du grec moderne permet à tout étudiant d’être en contact avec les origines de la civilisation occidentale et, le plus souvent en France, pays européen, avec les origines de sa propre culture.
    En effet, l’écriture grecque, fondement de nos écritures alphabétiques en Occident, a émergé entre 530 et 400 avant Jésus-Christ, entre l’Ionie et Athènes. C’est là que « le miracle historiographique s’intègre au miracle de la connaissance. Un groupe de plusieurs centaines de milliers d’hommes qui possèdent ce sur-multiplicateur de la communication, une écriture alphabétique avec consignation des consonnes et des voyelles (…) vivant sur une terre pénétrée par la mer, multiplicateur à un certain niveau de capacité technique des moyens de transport ; le miracle grec, c’est d’abord et surtout, une densité de cerveaux communiquant entre eux (…) » (Pierre Chaunu, Histoire, science sociale, La Durée, l’Espace et l’Homme à l’Époque Moderne, pages 30-31).

 

 

Mots savants qui désignent les sciences

Arithmétique, astronomie, biologie, chimie, géographie, géologie, géométrie, histoire, hydrologie, hydrographie, philosophie, physique, psychologie …

 

Mots qui appartiennent au domaine

  • De la technique
    Géostationnaire, métronome, téléphone, technologique, thermostat, périscope, téléphérique, télescope …
  • De la médecine
    Agnosie, alexie, androgène, anémie, apoplexie, bronchite, cardiaque, migraine, ophtalmologue, orthopédique pédiatre, urologue …
  • Des sciences
    Chlore, phosphore, iode …
  • De la politique
    Démocratie, despote, homologue, isonomie, monarchie, oligarchie, tyran …
  • De la vie de chaque jour
    Amnésie, anorexie bibliothèque, calligraphie, cosmique, mètre, métrique, monogamie, oxygène, polyglotte thalassothérapie, thermomètre …
  • Avec des préfixes,
    « Épi » : épidémie, épilepsie, épitaphe, épiphanie …
    « Anti » : antidote, antipode, antipathique …
    « Syn. » : synergie, synthétique…
    «Para » : paradoxe, parapente paratonnerre, parapluie…
    « Péri » : péripétie, périphérique, périphrase …
  • Avec des suffixes,
    « Ite » : cystite, gastrite, stomatite …

Et tellement, tellement d’autres !